Partagez | .
 

 Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

June A. Andrew
NOMEN MEUM...

avatar

Tous les chemins mènent au Camp Jupiter.


Me, et me solum !
Parents divins : Bacchus
Messages : 46
Drachmes : 154
Date d'inscription : 30/10/2013





MessageSujet: Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)   Ven 24 Jan - 23:54





“ Ft.  “



Fugit Irreparable Tempus 



Assise sur un rocher dominant le camp Romain, June regardait mélancoliquement l’horizon. Respirant profondément, la jeune adolescente laissa ses pensées vagabonder. Elle savait bien qu’au lieu de rester assise par paresse sur son « merveilleux » siège, elle devrait patrouiller avec vigilance pour vérifier si un ennemi ne complotait pas dans les buissons. Mais voila les tours de garde n’était pas la tasse de thé de la jeune fille, encore plus si ce tour lui était imposée comme punition. Car oui, June était punie (bon à force,on en a l’habitude) et elle s’était récoltée un mois de patrouille pour : "comportement inapproprié lors d’un entrainement ! " . Certes saboter un exercice pour ne pas le faire n’était surement pas la meilleure méthode.  Après tout, ils ne pouvaient plus dire que la fille de Bacchus ne mettait pas d’entrain lors des entraînements la preuve, elle avait fait des efforts monstres pour mettre son plan en exécution.


Elle revoyait la tête ulcérée de son instructeur ce qui provoqua un léger sourire de la romaine, le pauvre homme s’arrachait les cheveux avec le cas de June. Et tandis, qu’elle rêvassait, un petit bruit attira son attention.  Inconsciemment son oreille se concentra sur la provenance du son.Le léger bruit s’intensifia jusqu'au moment ou il capta vraiment l’intention de l’adolescente rêveuse. C’est en soupirant longuement qu'elle se leva tout en époussetant son vieux pull gris couvert de terre. D'un geste lent, elle attrapa son javelot qui traînait négligemment à ses pieds avant de se mettre en marche vers l’endroit qui émettait ce drôle de son.  Il était visible que la romaine aux cheveux excentriques, n’était pas spécialement effrayé par ce bruit, à vrai dire c’était plus sa grande curiosité qu’il l'avait pousser a partir . Alors que ses vielles baskets avançaient dans la poussière, June trouva par hasard l'objet de sa recherche : un épais mur de buisson. Rien de plus banale sur une colline ! Mais, de ce mur végétal sortait ce bruit bien caractéristique d'un individu marchant sur des vielles branches, les brisant sur son passage. Il était clair, que l'inconnu avait aperçu la jeune fille car un silence de mort était apparu à son arrivé !

Ce fut la voix lasse de June qui brisa cette ambiance pesante :

-" Je sais que tu es là ... Sors d'ici avant que j'appelle mon pote le minotaure !"

Bon moins crédible, était mission impossible. June ne savait pas pourquoi elle avait sorti une bêtise pareille , elle ne connaissait même pas le minotaure et même si ce fut le cas elle doute fortement que ce dernier puisse devenir son ami ... Mais qui sais peut-être l'inconnu au buisson était un être incroyablement naïf qui allait vite se rendre ? Dans tous les cas , la romaine se tenait impassiblement debout devant le buisson, un javelot à la main prête a s'en servir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aëlya S. Rose
NOMEN MEUM...

avatar




Me, et me solum !
Parents divins : Venus
Messages : 37
Drachmes : 237
Date d'inscription : 02/12/2013





MessageSujet: Re: Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)   Sam 25 Jan - 22:34





“ Ft.  “



Fugit Irreparable Tempus 



"Allez Aëlya, avance ! Ce n'est tout de même pas la fin du monde. Juste une petite mission d'espionnage autour du camp, tu connais bien le territoire, ça sera facile. Tu t'approches discrètement, tu récoltes quelques informations et tu disparais tout de suite après ni vu ni connue. Tu verras, ça sera du gâteau !" Je ne cessais de me répéter ces mots, encore et encore, espérant me convaincre que ce ne serait pas si pire que ça de revoir le camp. Seulement, je savais très bien que mon allégeance envers Gaïa ne tenais qu'à un fil, que si je pouvais tout reprendre à zéro, je le ferais autrement. Le pire, c'est que je crois bien qu'elle le sait aussi. Elle veut sûrement me tester avec cette mission, voir si je suis bel et bien dans son camp. Je n'ai plus vraiment le choix désormais, jamais les romains ne m'accepteront à nouveau parmi eux et si j'échoue, Gaïa me tuera très certainement. Cette dernière option aurait pu être une solution, mourir et aller retrouver Jace en enfer, mais voilà, je doute avoir des chances de finir à l'Elysée, alors que lui y est à coup sûr.

Bien cachée dans les bois, je voyais bien le camp, mais ne captais que peu de conversations, je devais m'approcher encore plus. En avançant, je voyais de mieux en mieux le camp Jupiter, bien installé au coeur de la vallée, la Nouvelle-Rome, le forum, le sénat, les casernes, le petit Tibre, tout. Je sentis comme un pincement au coeur. Cet endroit me manquait plus que je n'aurais ou l'imaginer. Oubliant toute prudence, je m'approchais encore un peu plus de l'endroit. Je sursauta lorsqu'une vielle branche craqua sous mes pieds dans un bruit plus retentissant que les autres craquements que j'avais provoqués. Relevant rapidement la tête, j'aperçus une jeune fille, lance à la main qui s'approchait. Je me cachais rapidement derrière un arbre, espérant qu'elle finirait par croire qu'il s'agissait d'une petite bête ou même de son imagination. Je pris quelques secondes pour l'observer. Ses cheveux de couleur excentriques, aucun doute ne persistait, c'était June ! Impossible qu'elle n'abandonne, j'étais coincée. Sa voix retentit quelques instants plus tard, alors que je retenais mon souffle, ne sachant plus quoi faire.

-" Je sais que tu es là ... Sors d'ici avant que j'appelle mon pote le minotaure !"


Vraiment, cette fille ne savait pas comment intimider les gens efficacement. Mais je savais bien que je ne pouvais pas m'enfuir. Elle finirait par me trouver, alors autant me dévoiler avant quelle ne décide de m'attaquer. Nous étions de bonnes amies, peut être qu'avec un peu de chance elle me laissera partir si elle sait que c'est moi. Peut être qu'elle ne me dénoncera pas. Ne sachant plus quoi faire pour me sortir de ce faux pas, je lui répondis d'une voix froide :

-" Tu ne connais même pas le Minotaure !

Je cherchais une réplique qui aurait pu la déstabiliser le temps que je prenne la fuite, mais je n'avais rien trouvé de bon. Alors je lui avais lancé ça, espérant qu'elle se sente un peu moins menaçante, ce qui me donnerais le temps de filer loin d'ici. Je reculais de quelques pas, attendant de voir ça réaction pour m'assurer que j'allais avoir quelques secondes d'avance.







_________________
    love is their resistance
    “You and I won't lose each other, I will always find you again. No matter how well you hide. I'm unstoppable.”
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

June A. Andrew
NOMEN MEUM...

avatar

Tous les chemins mènent au Camp Jupiter.


Me, et me solum !
Parents divins : Bacchus
Messages : 46
Drachmes : 154
Date d'inscription : 30/10/2013





MessageSujet: Re: Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)   Dim 9 Fév - 23:26





“ Ft.  “



Fugit Irreparable Tempus 



Piqué dans son orgueil June allait répondre de façon cinglante :

« Tu es qui toi pour sav…. »

Et alors qu’elle aurait dû terminer sa phrase, elle s’arrêta d’un coup. Se pencha brusquement vers les buissons, observa quelques instants d’un regard perplexe. Avant de se relever tout aussi rapidement et de se figer en quelque instant. Tout son corps était devenu raide et son regard vide. Voila comment se manifestait, un débat intérieur chez l’excentrique blonde. Son esprit bouillonnait, des milliers de questions arrivaient dans son pauvre cerveau qui était lui aussi perdu. Pour une fois, que la romaine essayait de comprendre avant d’agir bêtement la tête baisser.  Était-elle en train de rêver ? Peut-être était-elle tout simplement dans son lit ou son imagination lui jouer un tour. Afin de vérifier ses hypothèses, elle frappa violemment sa tête contre le manche de son javelot.

« Aie ! » Lâcha-t-elle. Bon, la douleur lui avait révéler qu’elle était bien dans le monde réel et sa propre bêtise l’agaça fortement. Bon heureusement que le ridicule ne tue pas, car se frapper la caboche n’était surement pas le meilleur moyen de gagner l’estime des autres. Mais voila, June était comme ça.  Et tandis qu’elle se massait énergiquement le front (qui le lendemain aurait sans aucun doute une impressionnante bosse.), elle mit de l’ordre dans ses idées ! Donc si elle récapitulait, dans ce buisson se trouvait une personne, qui était son amie Aëlya, celle qui avait quitté le camp voila un moment ! Elle avait reconnu sa voix et les longs cheveux bruns aperçut entre les feuilles lui avait confirmé son idée.  Mais pourquoi diable, cette dernière était venue ici, elle chercher à se faire attraper ou quoi ? Donc son amie avait des idées suicidaires, autant se balader sur le Forum une pancarte autour du cou ou il est écrit : « JE SUIS AVEC GAËA ! »

June ne savait surtout pas comment réagir, d’un côté elle en voulait beaucoup à son amie d’être partie comme ça, elle s’était sentie trahie. Vous pouvez la traiter d’égoïste, mais l’abandon est une chose qu’elle digère très mal depuis que son père a jeté sa mère comme une moins que rien. Mais, elle ne pouvait pas oublier toutes ces années d’amitié avec son amie, elle avait connu Aëlya depuis son arrivé.  Pourtant un sentiment  d’incompréhension et de colère l’avait envahit.
Ainsi, ce fut avec une voix plus glaciale qu’elle voulut qu’elle lança :

« Oh une revenante ! Dis-moi Aëlya ça fait longtemps ! »

D’un coup de pied, ses converses frappèrent un caillou qui trainait sur le chemin de terre. Ses mains tripotaient nerveusement le bois du manche  de son vieux javelot. Ses yeux observaient fixement le buisson, pourquoi avait-elle l’impression de parler à une plante et non a une personne. Si on l’observait, on l’aurait pris, pour une folle furieuse qui parlait à ses amis les buissons.
Fatiguée, elle souffla  doucement :

«  Tu peux sortir, je te promets que je vais pas t’attaquer.. »

Enfin, elle allait essayer …






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aëlya S. Rose
NOMEN MEUM...

avatar




Me, et me solum !
Parents divins : Venus
Messages : 37
Drachmes : 237
Date d'inscription : 02/12/2013





MessageSujet: Re: Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)   Dim 16 Fév - 3:22





“ Ft.  June A. Andrew“



Fugit Irreparable Tempus 



Aussitôt les mots sortis de ma bouche, je regretta amèrement avoir parlé. June allait à coup sur me reconnaître et je serai cuite. Si elle ne me dénonçait pas, j'allais probablement mourir au retour de mission en étant dans l'obligation d'annoncer à Gaïa l'échec de ladite mission. D'une façon ou d'une autre s'en était fini de moi.

Je regardais June s'approcher. Juste à son regard douteur, je savais qu'elle se demandait si elle rêvait ou non et qu'elle ne tarderais pas à faire une bêtise pour le vérifier. June était comme ça, un peu folle, mais totalement attachante et surtout, c'était une amie en or. Je me sentis mal tout d'un coup. J'avais tout de même tourné le dos à ma meilleure amie simplement parce que je n'allais pas bien mentalement... J'aurais vraiment du lui parler au lieu de fuir mes problèmes comme ça. Mais je suis une fille de Vénus et chez les grecs, mes demi-frères et soeurs sont souvent considérés comme des lâches. Je n'ai jamais voulu accepter cette vision des choses, je trouvais ridicule de généraliser comme ça et de dire que ces demi-dieux étaient des lâches simplement parce que plusieurs n'aimaient pas se battre et préféraient la mode à une bonne bataille. Mais au fond, ils avaient peut-être raison, nous sommes des lâches. JE suis une lâche, une froussarde qui part se cacher loin juste parce qu'elle à peur.

June ne mit pas longtemps avant de se frapper la tête avec la hampe de sa lance. Je retins difficilement un éclat de rire. Je reconnaissais bien là mon amie. Mais cela ne prit pas longtemps avant qu'elle ne réalise que c'était moi. Je vis entre les branches son visage changer. Du doute et de l'irritabilité, il arbora rapidement une expression de colère en passant une fraction sur un visage de douleur qui ne m'avait pas échappé.

« Oh une revenante ! Dis-moi Aëlya ça fait longtemps ! »


Sa voix froide ne fut l'effet d'un coup de poignard. Le souffle coupe, je réalisais avec effroi que je venais de perdre la seule personne qu'il me restait en ce bas monde. Je n'étais qu'une sale égoïste qui n'arrivait qu'à blesser ceux qui l'entoure. La voix de June m'avait fait atrocement mal, mais je l'avais mérité. Je m'apercevais avec horreur qu'en voulant soigner mon coeur brisé, j'avais probablement brisé le sien. Je doutais qu'un jour elle puisse me le pardonner, et même si elle y arrivait un jour, jamais je ne pourrais me pardonner ce que j'avais fait. Je sentis les larmes me monter aux yeux, mais me retenu de pleurer. Je ne disais rien, je ne voulais pas faire une autre erreur.

« Tu peux sortir, je te promets que je vais pas t'attaquer.. »

J'étais consciente que j'allais peut-être recevoir un coup de poing malgré cette promesse, mais ce serait mérité. Sans un mot, je sortis de ma cachette pour faire face à celle qui a un jour été ma plus proche confidente. Essuyant rapidement une larme qui avait réussis à couler sur ma joue. J'avais maintenant en face de moi la seule personne que je n'aurais pas voulu voir en de telles circonstances. D'une voix tremblante, je m'opposa à sa décision :

« Frappe moi ! Je le mérite et ça te fera sûrement du bien, alors vas-y... »







_________________
    love is their resistance
    “You and I won't lose each other, I will always find you again. No matter how well you hide. I'm unstoppable.”
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
NOMEN MEUM...






Me, et me solum !





MessageSujet: Re: Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fugit Irreparable Tempus (Aëlya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tempus fugit
» Rien n'est irréparable
» Tempus x Nebsen blast (Foil)
» Fanfiction de Yuepette!; HP et la prophétie de Tempus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les héros de l'Olympe :: Le camp Romain :: Les Alentours :: Les Collines-