Partagez | .
 

 J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Erika Rafaruta
NOMEN MEUM...

avatar

Libre comme l'air... Je suis un(e) Solitaire. Mais je suis aussi modératrice!


Me, et me solum !
Parents divins : Priape
Messages : 27
Drachmes : 220
Date d'inscription : 21/08/2013





MessageSujet: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Mer 21 Aoû - 16:22

♆ Erika Rafaruta  ♆
“ L'amour est une épreuve, la passion une folie. Mais On peut évoquer toutes ses beautés, invoquer toutes ses divinités, la seule chose qui gouverne le monde, c'est le sexe, avec un coup de main du pognon, son meilleur ami.




Je me nomme Erika Rafaruta et je suis une demi-déesse grecque, fille de Priape, je suis ignorante de la situation et j'ai 16 ans. Je suis célibataire et la notion de fidélité et d'infidélité n'a pas d'incidence sur ma vie. A côté de cela, on me qualifie souvent de gentille et introvertie. On peut facilement m'identifier physiquement grâce à mon grain de  beauté au coin de l'oeil droit, ou encore à cause de ma tendance à jongler avec des pièces de monnaie, à pratiquer des tours de magie dès que j'en ai l'occasion. Peu de gens savent que j'ai peur d'aimer la mauvaise personne, car l'amour m'affaiblit. On me dit souvent que je ressemble beaucoup à l'humaine Hayden Pannetiere.
POWER AND ABILITY

Erika est capable de contrôler le désir chez les êtres vivants. Elle peut également pousser ce désir à son apogée, jusqu'à la jouissance   ( voir l'histoire du personnage)

MON CARACTÈRE

Erika est fière. Son métier, qu'elle n’exerce que pour survivre, la répugne. Mais, grâce à son pouvoir, il est le métier parfait pour elle, même si elle aurait préférer mourir que de le pratiquer réellement. Elle est profondément gentille, peut être trop, mais elle n'est pas naïve, et connait la valeur et le sens des choses. Elle a une confiance absolue en son pouvoir depuis qu'elle a appris à le contrôler, mais a une peur panique de perdre contenance, car elle serait submergée par la puissance du choc retour, qui pourrait complètement la placer en position de faiblesse. Elle est solitaire, car elle essaye de rencontrer le moins de gens possible. Elle n'aime pas utiliser son pouvoir, et à peur d'aimer, car l'amour lui fait perdre le contrôle. Et si elle perd le contrôle, elle devient aussi faible que tous les autres. Elle a peur de l’irrationalité de l'amour, que l'objet de ses désirs ne soit pas quelqu'un de bien et se serve d'elle comme elle se sert des autres. Elle possède un pouvoir extrêmement puissant, mais le revers de la médaille pourrait totalement la submerger. Elle vit dans la crainte autant que dans la confiance en elle. Erika est très intelligente, cultivée, et lit énormément. A son âge, elle a déjà passé un master par correspondance. Elle pratique également la  magie à ses heures perdues.  Habile détrousseuse, elle peut sans problème voler un objet ou jongler avec des cartes ou des pièces, ce qu'elle fait parfois sans s'en rendre compte.  Sa vie ne lui plait pas du tout, mais elle s'en contente. Il est vrai qu'elle aimerait se retrouver au milieu d'autres demi dieux comme elle, mais elle a peur d'être rejetée pour son passé.
MON APPARENCE

Erika est une jeune fille au charme certain, bien qu'elle n'ait pas la beauté des filles d'Aphrodite. Un mètre soixante de pur esprit slave, avec de longs cheveux blonds lui descendant jusqu'à la taille, un visage ravissant et des lèvres pulpeuses, un petit nez aquilin, des yeux de biches d'un bleu profond et électrique et un grain de beauté discret au coin de l’œil droit. Une silhouette gracile, une allure gracieuse et une certaine confiance en sa beauté lui permettent de se tenir droite face à la vie. Son accent caressant et doux comme du chocolat chaud suffit à compléter le tableau dès qu'elle ouvre la bouche. Son style décontracté, mais non dépourvu d'une certaine classe, lui permet de se fondre dans la masse tout en gardant tout son potentiel de séduction, un potentiel que son beau visage et sa poitrine assez opulente porte déjà à son paroxysme. De plus, son talent pour le maquillage, art de séduction correspondant à son père autant qu'à Aphrodite lui permet de faire fondre tous les hommes qu'elle rencontre, et surtout de paraître bien plus âgée qu'elle ne l'est en réalité. Ombre à paupière rose faisant ressortir ses yeux, un petit trait d’eyeliner, du noir sur les lèvres et sur ses longs ongles, tout cela n'est qu'une arme contre la vie. Elle essaye toutes les tenues, voyageant à travers le monde et côtoyant les puissants, et elle se sent aussi bien à l'aise en randonneuse qu'en dominatrice ...
ET TOI, DERRIÈRE TON PETIT ÉCRAN ?


“ Pseudo/Prénom :
Mystère
“ Âge :
Boule de gomme
“ Sexe :
Je le garde pour moi
“ Passion(s) :
lire, écrire, la magie, la mythologie, l'Histoire et d'autres choses
“ Comment trouves-tu le forum?
Difficile à dire lorsque l'on vient d'arriver et que l'on ne sait pas si son personnage va être accepté ^^'
“ Code du règlement :
Valider par Aphro' !
© Tout droit réservé à percyjackson.forumactif.org






YOUR STORY


Bonjour, toi qui me lis. Oui, c'est à toi que je parle, ne cherche personne qui pourrait se trouver derrière toi. Si tu as le nez sur mon histoire, c'est que tu dois sacrement t'ennuyer, car jusqu'à maintenant, ma vie, loin d'être ennuyeuse, n'en est pas moins peu glorieuse, et aurait sûrement tendance à te dégoûter. Car il paraît que je suis ce qu'on peut appeler une demi déesse ... mais on ne m'enlèvera pas l'idée que je suis juste un monstre dans ce monde. 

Je m'appelle Erika. Erika Rafaruta. Je suis née au cœur de ma très chère Russie il y a de cela seize ans. En fait, mon histoire commence quelques mois avant ma naissance. Par la rencontre de mes parents. Ma mère est ce qu'on peut appeler une fonceuse qui profite de la vie. Elle avait tout juste vingt ans, des parents qui avait réussi dans la vie et la laisserait à l'abri du besoin toute son existence durant, un appétit sexuel débordant et une propension à faire la fête tous les soirs et avec tous les inconnus qui passent.

  Et donc, neuf mois avant mon existence, je n'étais qu'une lueur d'envie dans le regard de ma mère lorsqu'elle a posé ses yeux sur mon père, un grand blond au physique avantageux, et qui surtout laissait entrevoir un énorme argument à l'intérieur de son pantalon. Bref, tout ce qu'il fallait à la greluche qu'était ma mère. Imaginez sa joie lorsque l'inconnu a exhibé un engin de quarante centimètres dans la fraîcheur d'une chambre à coucher, et s'est proposé de la réchauffer promptement. Une fois l'affaire conclu, il lui a avoué certaines choses, et lui a demandé de prendre soin de la petite chose qui allait sortir de ses entrailles dans quelques mois, car elle aurait sûrement un grand destin, et des facultés hors du commun, capable de déclencher une guerre ou de l'empêcher. 

C'est là que nous nous arrivons neuf mois plus tard, dans une maternité huppée, lorsque ma mère soufflait comme un bœuf pour faire sortir son polichinelle du tiroir. Et d'après elle, après la délivrance, il s'est passé une chose très bizarre. A peine m'avait-on posée sur ma mère que les médecins et les infirmières commencèrent à se caresser, puis à s'embrasser, avant qu'une véritable orgie n'ait lieu dans tout l’hôpital. Et cette malédiction m'a poursuivie toute mon enfance. Je vivais recluse dans la maison de ma mère, afin d'éviter de déclencher des envies intempestives de câlins chez tous les passants ... J'ai essayé d'aller à l'école, je crois qu'on n'avait jamais recensé autant d'enfants précoces sexuellement que dans les établissements que j'ai fréquenté, ni de professeurs faisant l'amour au travail avec leurs collègues. Et ça n'allait pas en s'arrangeant ...

Car plus je grandissais, plus j'atteignais ma propre puberté, et mes propres pulsions. Je ne contrôlais pas ce que je dégageais, et plus je m'approchais des autres, plus je ressentais d'envies. J'avais chaud, je voulais sentir la chaleur des autres sur moi, ou en moi. Et j'étais si jeune ... J'ai failli me faire coincer de multiples fois, et je n'en ai réchapper que de justesse. Car, plus je grandissais, plus les désirs sexuels que je dégageais me désignaient pour cibles des assiduités ... La prochaine orgie que je déchaînerais m'aurait sûrement comme pilier central, et je n'avais même pas encore l'âge de ne serait ce que savoir la définition du mot orgie.

Je n'en pouvais plus, et je dépérissais, car j'ignorais d'où venait ce phénomène. J'ai fini par rester en permanence à la maison, étudiant avec des précepteurs, qui partaient les uns après les autres, déboussolés par l'idée de vouloir se taper une gamine de onze ans, puis de douze, puis de treize ...

Lorsque j'ai eu treize ans, j'ai été reconnue par mon père. Et c'est là que ma mère m'a tout avoué. J'étais la fille d'un dieu grec mineur, le dieu de l'envie sexuelle, le dieu de la Fertilité, Priape. Et d'après lui, désormais, j'avais atteint l'âge nécessaire pour comprendre totalement mes souffrances, et la portée de la puissance des hormones. Bref, j'étais en mesure de pouvoir contrôler ce pouvoir. Et ma mère m'a dit que pour cela, je devais partir, et trouver ma voie.

Et c'est ce que je fis. Mon pouvoir me vint naturellement. D'abord, j'ai réussi à contrôler les débordements. Ma présence ne déclenchait plus de parties de jambes en l'air. Et mes hormones me laissaient tranquille. Par contre, j'ai pu désormais allumer les gens, comme en appuyant sur un bouton. D'une pensée, je pouvais faire jouir tous les êtres, homme ou femme. C'était grisant, car je pouvais tout obtenir d'eux. Et c'est là que j'ai découvert les limites de ce pouvoir.

Car, vers mes quinze ans, je suis tombée amoureuse d'un jeune homme. Il était grand, beau, avec un sourire charmeur. Et mes hormones se sont totalement emballées. Et, ne pouvant plus me contrôler, je l'ai pratiquement violé, même s'il était plus que consentant. Sauf que ce n'était pas un type bien. Il a directement perçu mon "potentiel" et m'a engagé ... C'était un maquereau. Je suis devenu la plus jeune prostituée de son cheptel. Et, je dois bien avouer qu'avec mon pouvoir, ce métier est facile. Je n'ai même pas besoin de sexe pour rendre un homme fou de plaisir, et lui faire casquer un maximum. J'ai failli être arrêtée plusieurs fois, et à chaque fois, mon pouvoir m'a permis de m'en sortir. Face au plaisir, même la justice est faible ...
Depuis, je voyage. Je suis devenue l'une des reines du monde de la nuit, et j'attends encore de voir la grande destinée dont mon père a parlé. Je dois être insignifiante, car aucun monstre ne m'a jamais attaquée. J'aimerais beaucoup rencontrer d'autres demi dieux, mais je pense qu'ils seraient choqués de me voir ainsi. Je suis juste une maîtresse du plaisir. Je ne maîtrise pas la foudre, ni l'eau, ni les morts. Juste les émotions humaines. Je ne pense pas que cette force soit puissante dans le monde des dieux, c'est bien pour ça que mon père n'est qu'un dieu mineur, alors que le désir sexuel est ce qui a donné naissance à tous les autres demi dieux.
Je suis une solitaire, je n'ai pas d'attaches, je ne cherche pas à me faire d'amis, et encore moins d'amants. L'amour me rend folle, et me fait perdre le contrôle. Et lorsque je le perds, je suis faible et fragile. Et lorsqu'on est faible et fragile, les gens profitent de nous ...

Je préfère rester maîtresse de mon destin, et ce que je fais de ma vie, je le choisis. Je passe le temps, j'étudie, car j'aime m'instruire. Je pratique la magie, et si j'etais pauvre, je pourrais voler sans problème. Je dois avoir un ancêtre qui descend d'Hermès. Je croule sous l'argent, j'en donne les trois quarts aux œuvres de charité, et le reste pour mes petits plaisirs. Je suis un pur produit de la consommation, sauf que tant que le sexe gouvernera le monde, ma consommation restera illimitée

Je suis Erika Rafaruta, et si je le veux, je peux diriger le monde. Pouvez vous en dire autant ?
© Tout droit réservé à percyjackson.forumactif.org



_________________


Dernière édition par Erika Rafaruta le Mer 21 Aoû - 19:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aphrodite
NOMEN MEUM...

avatar

Sans moi, le forum ne serait pas comme il est. Je suis une Administratrice.


Me, et me solum !
Parents divins : Ouranos & Aphros
Messages : 70
Drachmes : 206
Date d'inscription : 10/08/2013





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Mer 21 Aoû - 16:34

Welcomeuh ! Tu as oublier les images, les pouvoirs et le nom de ton parent divin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aphrodite
NOMEN MEUM...

avatar

Sans moi, le forum ne serait pas comme il est. Je suis une Administratrice.


Me, et me solum !
Parents divins : Ouranos & Aphros
Messages : 70
Drachmes : 206
Date d'inscription : 10/08/2013





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Mer 21 Aoû - 17:21

C'est parfait, je valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Peter Bolwen
NOMEN MEUM...

avatar

J'ai créer, grâce à moi vous êtes devant moi. Je suis le fondateur.

Je suis Grec.



Me, et me solum !
Parents divins : Héphaïstos
Messages : 415
Drachmes : 1361
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 22
Localisation : A la colonie des sang-mêlés





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Mer 21 Aoû - 18:45

Bienvenue !

_________________
#TEAM SUSHI

Son of Héphaïstos ◈
▽  Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percyjackson.forumactif.org

Jill Taka
NOMEN MEUM...

avatar

Grec un jour, grec toujours.


Me, et me solum !
Parents divins : Arès
Messages : 129
Drachmes : 239
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 21
Localisation : Quelque part à n'en point douter





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Mer 21 Aoû - 18:53

Bienvenue Erika !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/

Annabeth Chase
NOMEN MEUM...

avatar

L'équipe est à mes pieds. Je suis l'Administratrice en chef.

Grecque évidemment !



Me, et me solum !
Parents divins : Athéna
Messages : 638
Drachmes : 827
Date d'inscription : 23/06/2013





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    Jeu 22 Aoû - 13:20

Bienvenue parmi nous ma bellle *-*
Désolée d'avoir été si lente :s tu me pardonne dit ? s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiiiiiit !!

Bon trêve de bavardage, j'aime bien ton personnage ! je te dirais bien le traditionnel "bonne chance pour ta fiche" mais comme tu l'as déjà finie... Bienvenue, tout simplement ^^
si jamais tu as des quetion ou quoi que se soit, ma boite de mp t'est grande ouverte Razz

_________________
I will always love you

Il y a des personnes qui marquent nos vies, même si cela ne dure qu'un moment.Et nous ne sommes plus les mêmes. Le temps n'a pas d'importance mais certains moments en ont pour toujours.© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
NOMEN MEUM...






Me, et me solum !





MessageSujet: Re: J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne    

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai tant besoin de me sentir libre, mais j'aimerais m'enchaîner à celui qui s'en montrera digne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le besoin se fait sentir [Syrius]
» J'ai tant besoin de toi mon amie, ma seule amie... [PV. Nuage de Pluie et Nuage de Jais]
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Besoin d'un second [Libre]
» Luna et Patricia[Libre(mais demandez avant de poster)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les héros de l'Olympe :: Vous, vous et vous...!! :: Les présentations :: Bienvenue dans notre monde-